blog des textes de poete fada (frederic cotta)

16 déc. 2001

esclave de tes chaînes

Tant de temps perdu à me battre contre des moulins à vent
Tant de temps perdu à me débattre dans les sables mouvants
Il aurait fallu que je te prennes dans mes bras
Et te serrer tout fort contre moi

Mais dès qu'il s'agit de sentiments je suis lâche
Je manque de courage surement
Courage de te prendre par la main
Et de te dire oh combien ... je t'aime

J'aurais sans doute préféré ne jamais te revoir
Ni même penser à toi, c'était tellement plus simple
Mais aujourd'hui si j'arrives plus à m'endormir le soir
C'est que dans ma tête il n'y a plus rien de sain

J'ai préjugé de mes forces en espérant te revoir
Mais le seul fait de prendre le téléphone me fait perdre Espoir
Je n'ose même pas t'apeller et pourtant
Si je ne dors plus c'est que je le voudrais tant

Exclave de tes chaines que je n'ai jamais voulu porter
Pourquoi mon dévolu sur toi s'est il tant emporté
Je rève de te trouver et j'en casse mes histoires
A trop vouloir perfectionner ton image dans ma mémoire

Frédéric COTTA (poete-fada)
16 décembre 2001
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire