blog des textes de poete fada (frederic cotta)

31 août 2008

Si je pouvais la revoir

Si je pouvais la revoir
La garder avec moi
Même si l'espoir est vain
Sentir sa peau frémir sous mes doigts

Je voudrais apprendre
Qui elle est, d'où elle vient
J'aimerais comprendre sa vie d'avant
Et la comparer à mon jardin

j'aimerais l'attendre
Le soir quand elle rentrera
Lui demander ces banalités
Que l'on dit parfois

Je voudrais lui dire
Qu'elle n'a plus rien à craindre
Qu'ensemble ici nous pourrons bâtir
Un imprenable fortin

Et je rêve tout éveillé
De sa bouche, de caresser ses cheveux
ça va faire mal je le sais
Quand j'ouvrirais les yeux

Frédéric COTTA (poete-fada)
31 aout 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

29 août 2008

quelques heures à peine ...

Assieds toi et prends un café
Il y a des choses que je dois dire
Je ne sais vraiment pas par où commencer
Surtout face à ton sourire

Je suis tombé dans tes yeux durant cette soirée
J'en ai oublié le vin rosé et les gens à côté
Je me suis perdu un instant et j'ai rêvé
Mais il a fallu vite remonter

Quelques heures à peine ont suffit à me séduire
Je ne sais pas comment t'aborder
Et faire des efforts pour dire avec clarté
Que mon coeur est chamboulé

J'ai beau eu chercher durant toute la soirée
Une autre à regarder pour essayer de t'oublier
Tu habites trop loin et ce serait compliqué
Mais je ne peux pas y échapper

Je m'étais promis de ne plus écrire
Pour le sourire d'une femme
Mais c'est plus fort que moi c'est inscrit dans mon âme
Et tout en toi rallume ma flamme

(pour charlotte)
Frédéric COTTA (poete-fada)
29 août 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

23 août 2008

when

when the dark is coming and the moon is rising,
All the feelings you've got inside trying to be free,
Sometimes it hurts, sometimes it makes you happy,
But all of them are the proof you're still alive,

When the night has come and you're dreaming
All those feelings makes you free
Free to have frightening, to be glamourous or to live thrilling stories
Where love sometimes come without anger

When the sun is rising and the sky is purple
nobody seems to be awaken when you open your eyes
You smell the perfume of fresh flowers near from your cushion
Do you think at me as I do everyday ?

When you rise and drink cofee
Listening in one distracted ear news of the day
When you take your shower listening to my songs
Will you hear me screaming my love to you ?

Frederic COTTA (poete-fada)
23 août 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

16 août 2008

M'éveiller auprès d'elle

M'éveiller auprès d'elle
C'est pour l'instant impossible
Car je ne sais ni où, ni quand elle sera accessible
C'est une torture de ne pas avancer
Alors que tant de fois j'ai cru la trouver

M'éveiller auprès d'elle
Pouvoir lui dire je t'aime
Faire rimer chaque poèmes
Avec ses courbes sensuelles

M'éveiller auprès d'elle
Comme un rêve chaque matin
Comme si le cauchemard prenait fin
Et que dans ses bras je me sentes enfin bien

M'éveiller auprès d'elle
La rendre heureuse comme elle le mérite
Faire partir les démons qui l'habitent
Être son Prince, fougueux cavalier émérite

M'éveiller auprès d'elle
Ce serait chanter ses louanges
A nous deux créer la vie, faire des anges
Qui à leur tour prendraient ces chemin étranges

Frédéric COTTA (poete-fada)
16 aout 2008

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License