blog des textes de poete fada (frederic cotta)

11 févr. 2007

Désormais je respecterai leurs choix

Il y a des choses que j'oublie pas
Je ne dis rien, j'encaisse mais j'oublie pas
Je fais comme si tout allait bien pour pas qça svoit
Il y a des choses que je ne veux pas
Car la famille c'est sacré ça se néglige pas
Jronge mon frein depuis longtemps mais je ne le disais pas
Il y a des choses que jpardonne pas
J'ai pris le temps de peser le pour le contre et estimer les dégats
Il y a des moments où des décisions doivent se prendre
Il ont fait un choix et désormais j'entends le respecter
Il faudra bien qu'un jour ils arrivent à comprendre
Qu'il y a des choses que ne peux pas laisser passer
ça mfou la haine car je les aime mais jpe pas me défiler

Frédéric COTTA (poete-fada)
11 février 2007

Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


10 févr. 2007

What have I to do to make you love me ?

What have I to do to make you love me ?
How can you be blind and careless ?
I would like to be like sugar in your coffee
And as sweet as the perfume that you wear

They ain't nothing in the world I wouldn't do
Just ask the moon from me to gain it
I would like your eyes to take a look at me too
Deep inside my heart I've been waiting for you

What have I to do to make you love me ?
How can you be so cold inside your heart ?
Are there untold stories you would prefer forget
I am not the one that will make you suffer

They are many things we have to discover
Do you like to sleep on week-ends ?
As you know my past time is writing some texts
And I am willing to give you a chance

What have I to do to make you love me ?
Is there something in me that you dislike ?
You have to know that I am stronger that it seems
For you I would give my heart and my life

Frédéric COTTA (poete-fada)
10 février 2007

Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


9 févr. 2007

je voudrais faire quelque chose ...

Je voudrais tant faire quelque chose
Pour ne plus te voir pleurer
Te faire rire, sécher tes larmes
Mais les miennes ne sont pas encore asséchées

J'aurais aimé que la vie ne t'enlève jamais ce sourire
Que tu avais sur les photos quand tu étais une enfant
J'aurais aimé que vous ayez tjs ce rire sur vos lèvres
que jamais la vie ne vous l'enlève

Mais la vie est cruelle
Et le plus dur sur cette terre
C'est d'y vivre chaque jour
Et de combattre la folie ambiante

Je voudrais tant faire quelque chose
Pour savoir comment te consoler
Te prendre dans mes bras ne suffit plus
Pour pouvoir te ressourcer

Te faire rire, te faire danser
Te faire aimer la vie
plus encore que le souvenir cruel de la mort
Qui emporte ceux qu'on aime les uns après les autres


Pour Leslie, pour Fabien et pour toutes celles et tous ceux qui ont perdu quelqu'un :(
Frédéric COTTA (poete-fada)
06 février 2007

Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


1 févr. 2007

Miss You Grand'pa

You know, I would give anything to make people understand
How I feel in these day, following my memories
Searching for myself,
Lost in this planet where I feel alone and marooned

You know, I would do anything to make the others touch
What there is inside me and what my heart desire most
I would give all I have if it could help me
But it hurts so much

Obviously I would like you to stand here right by me
Saying to me I'm wrong and how this life is so beautiful
How I must be strong to help and cure people around me
But you ain't there yet

I feel lost without you grand'pa
You leaved me alone, sad and none can't know what is in my mind
Someday I forget then it comes stronger and stronger again
I could cry during night and days thinking you ain't there yet

And then comes my memories, strangled by my sobs
When I was younger and you were alive
And in my mind the rain returns
Covering the the coffin from the red flag and white roses


I miss you grand'pa

Frédéric COTTA (poete-fada)
01 février 2007
Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License