blog des textes de poete fada (frederic cotta)

28 oct. 2003

Petite fleur

petite fleur cultivée parmis les ronces
Qui ne voudrait pas renoncer à sa différence
Petite fleur tu es parmi mon coeur
Comme un rappel au bonheur

Petite fleur dans la marée noire
Etoufée par le pétrole
Essayant de vivre au mieux
Pour échapper à l'alcool

Petite fleur dans la boue
Brisée par le caoutchou
Des grosses berlines argentées
Qui n'hésitent pas à te tuer

Petite fleur fanée
Tuée par l'indiférence
De tous ces gens préssés
De finir leur vie en silence

Petite fleur abimée
Par tant de mains arrachée
Mais mainte fois elle repousse
Avec le printemps qui reviens

Frédéric COTTA (poete-fada)
28 octobre 2003
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

14 oct. 2003

Ma vie est un désert

Ma vie ressemble à un désert
ça manque de gosses courant à l'air
ça manque de cri de joie et d'être fier

Ma vie ressemble à un desert
Asséché par tant d'années
Tant de larmes qui n'ont jamais coulées

Ma vie ressemble à un desert
Que rien ne semble combler
Dont la chaleur s'est envolée.

Ma vie ressembe à un désert
ça manque de piquant et de sucré
Tant de choses que je voudrais changer

Ma vie ressemble à un désert
Tant d'années passées à te chercher
Alors que tu restes cachée

Ma vie ressemble à un désert
ça manque de rythme
ça manque d'estime

Ma vie ressemble à un désert
Tu es loin déjà
Suis je oublié ?

Frédéric COTTA (poete-fada)
14 octobre 2003
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

11 oct. 2003

Cours

Tant de personnes seules
Sans rien pour les relier
Toutes ces vies inhibées
Par la pluie qui ne cesse de tomber

Toutes ces voies sans issues
Pour toutes ces âmes perdues
Qui tentent de s'envoler
Vers un autre passé

Ou un autre futur

Je cours toujours je cours
Pour échapper à la foule des grands jours
Pour tenter de reprendre ce temps qui cours,
Je cours, je cours

Si cela me plaisait tant que ça
Je resterai dans mon monde clos et froid
Loin de toi,
Loin de moi.

Toutes ces vies brisées
Aux joies et aux peines
Qui ne font que passer sur Terre
Pour faire vivre mes peines

Je cours toujours je cours
Pour échapper à la foule des grands jours
Pour tenter de reprendre ce temps qui cours,
Je cours, je cours

Frédéric COTTA (poete-fada)
11 octobre 2003
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

3 oct. 2003

Hiding

I tried to do my best not to let you know
Who I am and what are my feelings
you've to dig and dig again in order to find me.
To find the real man, the real me.

I gave my heart so many times without asking for nothin'
And now you are here my soul demanding
You've to dig and dig again in order to find me
To find the real man, the real me.

I am afraid of your feelings
And I am afraid of my sensations
I don't know where to go
And I don't know where's the flow

I tried to do my best not to let you know
But it seems that my heart just don't want let you go
I'm afraid of me like never
'Cause I don't think you share my feelings


How may I know ?
How may I know ?

Frédéric COTTA (poete-fada)
03 octobre 2003
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License