blog des textes de poete fada (frederic cotta)

4 août 1991

alex - 3

Alexandra,
Je ne peux plus me passer de toi
De ta bouche, de tes cheveux, de ton corps quoi.
Tu m'inspires craintes et joies
Car j'ai peur de toi.
De ta réaction lorsque tu sauras
Comment je penses à toi.
La nuit, le jour, mon cerveau est tirraillé
Entre l'envie d'avouer
Et le désir de nier
L'amour est un jeu dangereux
Auquel on peut se bruler les doigts
Je ne joue pas avec toi
Alors embrasses moi
Je t'aime

Frédéric COTTA (poete-fada)
?/08/1991

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License