blog des textes de poete fada (frederic cotta)

31 juil. 2007

Tu me manques

Tu me manques,
Depuis ce matin je ne fais que penser à toi
Tu me manques,
Comme jamais avant je n'avais vécu cela
Tu me manques
Si seulement je pouvais être dans tes bras
Et consommer encore un peu de toi

Tu me manques
Depuis cette nuit où je t'ai enfin dit
Tu me manques
Tout ce ressenti qui vient et m'étoudit
tu me manques
Si seulement nous pouvions être au lit
Pour continuer et finir notre nuit

Tu me manques
L'odeur de ta peau chaude contre la mienne
Tu me manques
Et ce faux tempo où souvent tu m'entrainnes
Tu me manques
Comme si sans toi mes journées étaient vilaines
Tu es celle qui brille au fond de mes veines

J'ai tellement hâte d'être à ce soir
Où tous les deux nous serons dans le noir
Où enfin je pourrais t'avoir
Te serrer contre moi et chanter tout bas

Tu me manques
A chaque pas je me dis fidèle
Tu me manques
Et même si parfois je regarde les demoiselles
Tu me manques
Je sens comme un sentiment d'iréel
Rejoins moi vite et passons au réel

Frédéric COTTA (poete-fada)
31 juillet 2007
(pour hanaou)
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

26 juil. 2007

si peur et si froid

J'ai si peur et si froid comme dans ton coeur car tu n'es plus là
Je résiste aux douleurs et j'existe entre deux couleurs
Je rève parfois de pouvoir te parler librement
Comme avant

Toi tu n'es plus là pour guider mes pas
Je révise mes gammes et tous mes choix
Tu me manques chaque jour un peu plus
Même si j'essaye de penser au futur

Devant eux je fais comme si
Devant eux mais je n'oublie
Rien de ce que tu m'as appris
Tes actions marquent ma vie

Je prends mon temps pour écrire ces quelques lignes
Je ne voudrais pas qu'elle les fasse souffrir
J'aimerai t'entendre encore
J'ai besoin de toi mais tu es mort

Même si j'essaye d'être heureux sans toi
Il m'arrive souvent de penser à toi
A ces instants passés où tu étais là
J'ai eu de la chance de t'avoir pour moi

J'ai si peur et si froid de te savoir si loin
Dans un pays que je rejoindrai un matin
Mais avant de venir me joindre à tes côtés
J'ai envie de vivre ou du moins essayer

Frédéric COTTA (poete-fada)
26 juillet 2007
tu me manques, pépé


Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License