blog des textes de poete fada (frederic cotta)

15 févr. 2008

Ne m'abandonne plus jamais

Ne m'abandonne plus jamais
Car loin de toi des films je me fais
Ne m'abandonne plus jamais
Car sans toi ma vie n'est que regrets

Cesse de te dire que tu ne me mérites pas
Une fois encore je n'aime que toi
Cesse de penser que je partirais loin de toi
Aucune autre au monde ne compte pour moi

A force de te préserver et de ne rien dire
Tu vas me perdre dans tes délires
J'ai tellement besoin d'être contre toi
Nuits et jours ne plus quitter toi

J'ai eu si peur de te perdre
Mon amour ne me laisse plus sans nouvelle
Parle moi de tes problèmes
Ensemble, nous les solutionnerons peut-être

(pour Séverine)
Frédéric COTTA (poete-fada)
15 février 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

13 févr. 2008

Pourquoi ?

Je me demande pourquoi
Pourquoi ça fini et tu t'en vas
A trop t'aimer t'ai-je fait fuir
Ai-je trop donné pourquoi partir

Je ne cherche pourtant pas
Une amourette bien sympa

Je me demande encore pourquoi
Je suis fidèle puisqu'elle s'en va
Je me demande pourquoi
Ai-je tant d'elle dans mes pensées

Je ne cherche pourtant pas
Une amourette bien sympa

(pourquoi elle s'en va ?)
Je n'en sais rien, demandez-lui
(Pourquoi tu ne cours pas ?)
Car je l'ai fait et qu'elle est partie
(Pourquoi elle ne dit pas ?)
Même les mots, elle les fuit

Je me demande encore pourquoi
Avant d'aimer une autre, souffrir encore
Si d'aventure elle ne reste pas
Que faire de mes nuits froides et dures.

Je ne cherchais pourtant pas
Une amourette bien sympa

(pour Séverine)
(St valentin sucks, C officiel)
Frédéric COTTA (poete-fada)
13 février 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

8 févr. 2008

J'aimerais que tu te dévoiles

J'aimerai savoir où tu en es
Ce qui te passes par la tête
J'aimerais pouvoir effleurer
Ce que tu penses d'une caresse

Tant d'heures se sont écoulées
Et je n'ai aucune nouvelle
Me suis-je trop dévoilé
Ai-je rêvé de nos nuits sans sommeil

Tu ne me dis jamais
Ce qui te passes par la tête
Moi je ne sais jamais
Où tu en es, est-ce éphémère

J'aimerais que tu te dévoiles
Autrement que nue dans mon lit
Et si j'apprécie tes charmes
Je n'attends pas moins tes envies

(pour Séverine)
Frédéric COTTA (poete-fada)
08 février 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

2 févr. 2008

Ma drogue

Ce manque que je ressens au fond de moi
Comment puis-je éprouver le manque de toi ?
Tu es entrée dans ma vie sans que j'y regarde
Tu y prends de la place jusque dans mes draps

J'ai envie de ton corps chaque fois un peu plus
Comme une drogue en moi tu t'insinues
J'ai envie de te voir et te serrer contre moi
Mettre enfin des mots sur cet amour que j'ai pour toi

Ton sourire, ton odeur, tes baisers
Ta tendresse, ta douceur tout cela m'a manqué
Chaque jour je répèterai à qui veut l'entendre
Combien je suis accro à toi.

J'ai envie de ton corps chaque fois un peu plus
Et soudain tous ces mots alignés prennent un sens
Et cette drogue en moi je veux la garder
M'en enivrer pour donner à nos vies un sens

Cette drogue que tu as insufflée
Pour rien au monde je ne veux l'échanger
Pour chacun de nos corps à corps je me sens vivre en toi
Ma seule conclusion c'est que ma drogue c'est toi.

(pour séverine)
Frédéric COTTA (poete-fada)
02 février 2008

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License