blog des textes de poete fada (frederic cotta)

30 avr. 2008

a few words

I just want to touch your skin, as I do in my dreams.
While you stay in my soul, there will be no more sorrow.
I'm wishing my words gives you a smile.
I would like to make you happier.
So that you forget all the mistakes I've made.
it's not easy to cope everyday's life.
But with you by my side, it would be easier.
Dunno what to do or say,
All I want is touch your heart,
Make you understand I can't live without.

Frédéric COTTA (poete-fada)
30 avril 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

25 avr. 2008

ça me fait ça à chaque fois

Petites goutes d'eau entre mes doigts
ça me fait ça à chaque fois
Que je dois t'écrire
Pour parler de moi

J'ai beau savoir écrire des lignes
ça me fait ça à chaque fois
Vas tu aimer toutes mes rimes
Venir te perdre dans mes bras

Si je savais comment te dire
je veux te garder près de moi
Si je pouvais effacer d'une ligne
Tous ces salauds passés avant moi

C'est vrai je ne peux rien promettre
La vie ça se commande pas
Mais ce que je peux me permettre
C'est de t'aimer tant que tu m'aimeras

Frédéric COTTA (poete-fada)
25 avril 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

18 avr. 2008

j'aimerais être à la place de ce chat

j'aimerais être à la place de ce chat,
Je pourrais faire le caïd dans le quartier,
Passer le rester de ma journée à me dorer,
Le soir, après ta journée rentrer me faire caresser,
Avoir la tendresse de tes yeux posée sur moi,
Ronroner sous la douceur de tes doigts,

J'aimerais être à la place de ce chat
Et que d'un baiser en prince tu me transformas
Que de douceur je puisse entendre enfin ta voix
Et à mon tour répondre à tes étreintes
Par la sensualité douce de nos caresses
Sur nos peaux tendues jusqu'à l'ivresse

J'aimerais être à la place de ce chat
Mais comme tu le vois, je ne suis que moi

Frédéric COTTA (poete-fada)
18 avril 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

10 avr. 2008

pauvre petite fille

Pauvre petite fille abandonnée dans le froid
Le noir de sa vie se reflète tel un miroir
Pauvre petite fille abandonnée dans le noir
Qui ne fait confiance qu'à son miroir

Elle joue, elle pleure,
Elle cherche l'amour et se sent seule
Elle cours, elle vole,
Le coeur des garçons sans équivoque

Pauvre petite fille qui voudrait devenir grande
Et pour cela trouver son prince charmant
Et pourquoi donc les hommes sont-ils si chiant
Si misérable, pour elle c'est le néant

Elle joue, elle pleure,
Elle cherche l'amour et se sent seule
Elle pourrait trouver l'homme parfait,
Elle ne verrait rien, elle ne verrait rien

Pauvre petite fille si seule et si froide
Qui se cache derrière son miroir
Elle essaye de trouver son âme soeur
Mais qui voudrait de sa méchante noirceur

Elle joue, elle pleure,
Elle perd l'amour sans s'en rendre compte
Elle force les hommes à partir loin d'elle
Elle a si peur de sa noirceur

Pauvre petite fille croisée dans une rue
Il a tenté avec elle mais il a perdu
Elle n'a pas su casser le miroir
Cela ne lui laisse que peu d'espoir ...

Frédéric COTTA (poete-fada)
10 avril 2008
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License