blog des textes de poete fada (frederic cotta)

27 août 2009

douceurs

Ferme les yeux et pose ta main sur mon cœur
Peux tu sentir les battements qu'il émet ?
Tu me fais cet effet là, ce ne peut être une erreur
Quand dans mes yeux tu peux lire toutes mes pensées

Ouvre tes yeux, regarde, je suis là pour toi
Il n'est rien que je puisse te cacher
Dans mes bras amour et douceur sont là pour toi
Je m'adoucis au contact de ta voix

Prends ma main dans la tienne
Toutes nos plaies et nos peines je soignerais
oublions nos vies de problèmes
Lorsque nous sommes à côtés

Embrasse avec moi cette journée
Et ce voyage trépidant qu'est la vie
Mon soleil luit à tes côtés
Et la lune veille sur nos nuits

Frédéric COTTA (poete-fada)
27 août 2009
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

21 août 2009

la fierté est une prison

La fierté est une prison qui se referme,
C'est le moyen des faibles pour faire croire qu'ils sont forts,
Mais croire que cela protège est un leurre.

La fierté est un piège infernal qui empêche de voir la réalité,
Elle éloigne des gens vrais plutôt que d'en rapprocher,
Car enfermé dans sa parure, on s'enferme sur soi-même.

La fierté est la dose mortelle de poison qui éloigne des êtres qu'on aime.
C'est la dernière carte qu'on essaye pour se faire remarquer,
Ouvrir ses bras et accepter la main tendue est tellement plus difficile

Que de se draper dans la fierté

Frédéric COTTA (poete-fada)
21 aout 2009
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

19 août 2009

la roue tourne enfin dans mon sens

Quand dans ton corps je me sens bien
Quand mes cheveux tu caresses de tes mains
Au bout du compte tout va bien

D'erreurs en errances,
De mauvais choix en pardons
De ceux qui font offense je ne veux conserver que le bon

Il aura fallu tant de chagrins
De mon côté comme du tiens
Nous nous sommes trouvés et tout va bien

Tant de fois j'ai tapé la tête contre les murs
Pour comprendre celles qui m'ont rendu plus dur
Pour avancer au quotidien avec ce sentiment de blessure

Tu as su me donner confiance
Tu as pu voir en moi la chance
La roue tourne pour une fois dans mon sens

Frédéric COTTA (poete-fada)
19 aout 2009
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

17 août 2009

I'm here

I'm here to listen to the sea,
Watch at the stars on the night,
Feel the beat of your heart while I'm kissing you,
Being blessed to be so happy.

I'm here to look at the moon,
Eat the salt on your skin,
Take over on everyday life,
When I take you in my arms gently.

I'm here to listen to the music,
Discover your body,
Recover from the fight,
Make love with you tenderly.

I'm here to be proud that you are my woman,
Even if it doesn't last,
I want you to be mine,
Just a night or forever.

Frédéric COTTA (poete-fada)
17 août 2009
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

13 août 2009

alchimie

Quand tu es près de moi,
Et que je tiens ta main,
Je me sens si bien.

Je voudrais que ces instants perdurent,
Et que nous profitions pleinement
De cette alchimie entre toi et moi.

La magie de ces moments,
Tes soupirs la nuit,
Quand je finis par me rendre à toi.

Cette alchimie entre nous,
Cette passion qui dévore tout,
J'aimerais vivre ça éternellement.

Frédéric COTTA (poete-fada)

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

2 août 2009

walk away and forget it

I didn't ask for you to come, but you came
I didn't ask you to break isolation, but you did
Telling me lies and sweet words I needed to hear
But you were another liar, another pain

Don't smile at me if you don't believe it
Don't talk to my face if you don't think it
Don't put your hand in mine if you don't mean it
Just walk away and forget it

Don't tell me sweet words if you don't entend them
Don't answer my calls if you don't care of them
Don't give me answer I'd like to read if you don't trust them
Just walk away and forget it

I've been selfish and foolish enough thinking about "you and I"
I couldn't bear you, even a picture
I just want to stay in the dark at midle night and stop thinking
So just get out of my life and let me stay in peace

Frédéric COTTA (poete-fada)
02 août 2009
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License