blog des textes de poete fada (frederic cotta)

29 juin 2006

I need some love

Everytime I close my eyes
I dream of someone
Who could make me feel so right
Might it be you ?
I need to take someone in my arms
I need to give the love I have inside my heart
I feel such pain when I see people around
been toghether while I'm alone
Everytime I close my eyes
I see the darkness of my life
Will there be someone for me
Is there a light still shining somewhere
I don't know how to say what's inside of me
when I follow a girl in the street
Is it you ? I don't know 'cause I don't ask you
My eyes are open and you can see what's in my soul
Everytime I close my eyes
I really need to take a hand, to have those feelings again
Those special situations when you are totaly mine like I am yours
I don't know if I'll have a opportunity to be happy again
Will I find someone else and will she open her heart
Is there one more chance to give my life a light
wherever you are, I am wondering
Why couldn't it be someone sharing some love for me
Everytime I close my eyes
I ask myself why I' am alone and sad
Why is my heart empty
Got so much tenderness to offer
I am a good cook
Even when I'm not okay, I listen to the others
Got so many other things to give
Why can't a girl see me as a pretender

Frédéric COTTA (poete-fada)
29 avril 2006
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

24 juin 2006

Private Msg

When you'll get this you might be at your home
Listening to answer machine and hearing my voice
I hope there won't be no else with you
'Cause what I've to say it's my intimacy
And I would like people to respect our privacy

You have to understand me and not to cry
I met this special girl on the other night
You got me out of your home and I was a fool
I didn't say no to her demands

Please understand me I am a man
And when a woman is in demand
Who I am to say no when I think you put me out
Please understand me I am a man
I am not a superman and I am wondering what to do
to get you back next to me

Now I said it please take my phone number
Ya know you still have it near the phone table
Phone me now, I am waiting
We have to talk together

Even if you're going to sue me, whatever
I was a fool, I thought I had lost you
We have to argue once again and to make things clear
I just want you back in my life, how may I say it differently ?

Please understand me I am a man
And when a woman is in demand
Who I am to say no when I think you put me out
Please understand me I am a man
I am not a superman and I am wondering what to do
to get you back next to me

The answering machine is going to put me off
You have to call back, even if you don't want to
I am waiting for your call because I really like you
I want you back in my life, girl !

Please understand me I am a man
And when a woman is in demand
Who I am to say no when I think you put me out
Please understand me I am a man
I am not a superman and I am wondering what to do
to get you back next to me

Frédéric COTTA (poete-fada)
24 Juin 2006
Creative Commons License

14 juin 2006

la vie passe

La vie passe à forte allure
Hier encore, je riais avec toi
Et j'apprend que tu es dans le comas
Dans une des chambres d'hôpital que je redoute tant

Hier encore, je cherchais ta présence
Je me souviens de 1996
Quand mon cousin te largait et moi je pansais tes plaies
En espérant depuis longtemps pouvoir t'approcher

La vie passe à forte allure
Et voilà que tu viens me rapeller combien elle est dure
Un mariage, m'a-t-on dit était prévu
Mais te voilà dans ton lit allongée

Hier encore, je rougissait en te parlant
De ce désir que j'avais envers toi et pourtant
Des années après je fais du surplace
Pendant que toi, peu à peu tu t'effaces

La vie passe à toute allure
Je me souviens des fêtes à balou sur la plage
Et je regrette d'avoir pas été là à temps
Comme si j'avais pû éviter ce qui arrive

Hier encore, mon passage express au lycée hôtellier
Nous étions dans la même classe
Et nous rions tous ensemble
Des cancans, des couples nouvellement formés

La vie passe à toute allure
Et te voilà si près de moi
Alors qu'il m'est impossible de t'approcher
Simples mesures de sécurité

Hier encore, je voulais te prendre dans mes bras
Et si je le pouvais, je n'hésiterai pas
Si un peu de moi pouvait te sortir de là
Quelques mots, un geste, je ne transigerai pas.

Frédéric COTTA (poete-fada)
14 mai 2006
Aline, mes pensées vont à toi, à ta famille et aux tiens ...
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

Quand je te vois

Quand je te vois
Main dans la main
Avec cet autre
Qui te rend malheureuse

Quand je te vois
Pleurer chaque jour
Et rester avec lui
En donnant ton amour

Quand je le vois
Qu'il est moche cet homme là
Et dans son âme
Et dans sa voix

Quand je te vois
Partir à la dérive
Pour un homme
Qui ne te mérites pas

Quand je te vois
Je voudrais bien
Prendre ta main
La poser contre mon coeur

Quand je te vois
J'aimerai te dire tout bas
Ces mots qu'il ne dit pas
Et que tu n'attends pas de moi

Quand je te vois
Je voudrais bien
Prendre ta main
Et te chanter tout ça.


Frédéric COTTA (poete-fada)
14 Mai 2006
href="http://purl.org/dc/dcmitype/Text" rel="dc:type">Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License

6 juin 2006

J'ai roulé

J'ai pas mal roulé ma bosse
De Marseille à Montréal
J'ai échappé à l'atroce
Sentiment de désespoir
J'ai souvent cherché quelqu'un
Pour me sentir moins seul
Pour aller de l'avant
J'aurais aimé te trouver près de moi
J'aurais embrassé tes causes
Et tu m'aurais fait Roi
Je voulais sentir ton parfum
Au réveil le matin
Le sentiment d'être aimé
Plus encore pour mes défauts
Et chaque jour plus fort
L'envie de te conserver près de moi
J'ai pas mal roulé ma bosse
De Marseille à Montréal
Je voulais échapper à l'attroce
Sentiment d'abandon
Je voulais pouvoir t'écrire
Des mots tendres et te serrer contre moi

Frédéric COTTA (poete-fada)
6 janvier 2006
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License