blog des textes de poete fada (frederic cotta)

11 mars 2010

À force de ...

À force de chercher la petite bête au fond de l'autre,
À force de rêver à l'être parfait, sans faute
Tu finis par perdre tous ceux qui t'entourent

À force de déchirer les mots qu'ils t'ont écrits
À force de briser l'amour qui est prescrit
Tu finis par perdre tous ceux qui t'entourent

Et moi j'arrive à peine à mettre quelques mots
Et j'arrive dans ta vie, imparfait et nigaud
Alors que j'aligne mes mots sur un piano

À force de décliner les cadeaux de tes amants
À force de refuser de vivre au présent
Tu t'interdis l'amour et la tendresse de ceux qui t'entourent

Reviens me voir demain et le ciel sera bleu
Je suis certain que tu verras dans mes yeux
Ma différence viendra à bout de tes lubies fallacieuses

Frédéric COTTA (poete-fada)
11 Mars 2010

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire