blog des textes de poete fada (frederic cotta)

19 nov. 2002

Seul dans ce monde froid

Seul dans ce monde
Où rien ne semble fait pour moi
Je te cherche toi qui me parle tout bas
Et dans la poussière de mes souvenirs
Tu sembles si proche et si lointaine
J'aimerai savoir où tu te traines
Seul dans ce monde
Il y fait si froid
Des guerres à la télé
Qui n'en finissent pas
Où es tu passée
Amour sincère et véritable
Force de paix, insaciable et vraie
Combien d'homme mourront encore
Combien d'enfants sous les décombres de la mort
Combien de femme éventrées en leur sein
Combien de maisons détruite par des êtres malsains
Assoiffés de pouvoir, d'argent, de reconnaissance
Ils ne prêchent que la cruauté de l'âme et l'inconscience
Qu'il s'agisse de guerre à balles réelles ou économique
Du poid de leur ignorance ils détruisent la vie
Où se cachent ils, loin de tout, dans leurs boomkers
Bien à l'abri de telles fureurs
Engagés par leurs soins, ou par une simple erreur
Seul dans ce monde
Où rien ne semble fait pour moi
Je te cherche toi qui me parle tout bas
Et dans la poussière de mes souvenirs
Tu sembles si proche et si lointaine
J'aimerai savoir où tu te traines

Frédéric COTTA (poete-fada)
19 novembre 2002
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire