blog des textes de poete fada (frederic cotta)

7 nov. 2002

Je te laisse de côté

Tant de conneries j'ai fait
J'y ai cru jusqu'au bout
Je me trompais
Te voilà mariée
Biensur j'osais espérer
Que dans ton choix je compterais
Mais peu importe à présent
Te voilà mariée pour de bon
Pas avec moi, sans un regret
Alors adieu je te dis
Sans doute un jour
J'en rirai aussi
Jusqu'au bout j'y ai cru
Jusqu'à la folie j'y ai cru
Jusqu'à la mort de mon âme j'y ai cru
Mais Tout est fini
Tout est perdu
Il ne reste que moi qui ne sais pas dire nous
Alors je vais réapprendre
Avec une autre parmi tant d'autre
Cette mélancolie passera
Et j'oublierai ton nom
Et j'oublierai ton parfum
Et j'oublierai ta peau que je ne voulais tant posseder
Et Je découvrirai de nouveaux parfums
De nouvelles façon d'aimer

Je te laisse de côté.

Frédéric COTTA (poete-fada)
07 novembre 2002
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire