blog des textes de poete fada (frederic cotta)

19 juin 1992

Céline - 6

Une blonde aux cheveux doux, m'embrassa d'un tendre et long baiser.
Elle était belle et jeune, c'était ma princesse de beauté.
Je venais enfin de lui déclarer ma flamme.
Et enfin, je pouvais la prendre dans mes bras.
Ses yeux d'un marron si clair qu'ils en étaient presques verts.
Je t'aime céline. Peu importe ce que les autres diront de nous.
Te souviens tu la première fois qu'on s'est vu en classe toi et moi ?
Instinctivement je me suis mis à tes côtés.
Te souviens tu de nos baisers si tendres sous l'arbre fruitier.
Nos premières nuits où l'on sortait s'amuser ensembles.
On s'embrassait tendrement en rentrant à la maison.

Frédéric COTTA (poete-fada)
1992

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire