blog des textes de poete fada (frederic cotta)

17 juin 1992

Céline - 5

Voilà 5 ans que je n'écrivais plus.
La dernière fois, c'était pour la beauté de la nature.
Aujourd'hui, c'est pour ta beauté.
J'ai essayé de faire passer mes sentiments par des poemes.
Mais voilà, tu ne comprends pas que j'ai besoin de toi.
Pourtant j'ai essayé de t'embobiner, de te plaire, je me suis même bagarré.
J'ai tout essayé pour être à ta hauteur.
Mais mes meilleures atouts se sont écroulés.
Comme un temple délabré.
Mes illusions se sont écrasées,
comme un oiseau qu'on vient de tuer.
Depuis que tu m'as dit ''non'' définitif et sans appel.
Crois moi, je me serai bien passé d'un tel réveil.
Tous les soirs, dans la nuit ton ''non'' revient en Dolby.
Ton sourrire hante mon sommeil tant et si bien que je me réveille...
Je me réveille en pleine nuit.
Pour pleurer mon amour déchu.

Frédéric COTTA (poete-fada)
1992

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire