blog des textes de poete fada (frederic cotta)

17 juil. 2006

tous mes mots ne servent à rien

Tous mes mots ne servent à rien
Je ne peux qualifier, je ronge mon frein
Je voudrais tant plonger dans un peu de bonheur
Mais rien ne vient égayer mon malheur

Le travail et ma vie, rien ne va comme je veux
Je voudrais tant sourire mais j'y arrive peu
Chaque pierre de mon temple ils arrachent peu à peu
Comme mon âme qui sanglotte est plongée dans le feu

Je voudrais retrouver le calme, être serein à nouveau
J'aimerai me ressourcer, trouver un second souffle et avancer
Il me reste tant de combats à mener
Et je ne sais vers quoi ou qui me tourner

Qu'il est long et pénible ce chemin
Et j'ai peu de patience en réserve
Tellement de gachis, de salive gaspillée
Qui me fera croire à nouveau que nous pouvons tout changer

Tous mes mots ne servent à rien
Je n'ai aucun contrôle sur ma vie, mon destin
Je n'ai que mes yeux pour pleurer de mon malheur
En songeant de loin à ceux qui souffrent plus que moi

Qu'il est long et pénible ce chemin
Et tant de fois je me sens seul à porter le fardeau
Je voudrais y croire, encore une fois
Et mettre de l'espoir en moi

Frédéric COTTA (poete-fada)
17 juillet 2006
Creative Commons License

Enregistrer un commentaire