blog des textes de poete fada (frederic cotta)

27 juil. 2011

Essayons

Ça vient et puis repars
comme une ardente brûlure
Je te vois, si près si loin
inaccessible démon de luxure
J'ai tant envie de toi
Partager quelques nuits, mm plus

Et toi si proche de moi
Sans aucune démesure
Tu joues au chat
Non que cela me déplaise
Pourtant, je sais deja
Qu'un mur entre nous se dresse

Mais cela ne me dèrange pas
J'ai trop besoin de caresses
Et chaque nuit loin de toi
Tous les démons se dressent
Accourent et volent
Misant sur mes envies de cabrioles

Le chemin est long
pour tout le monde
Dans cet univers papier glacé
Et toi,comne toutes les autres
Tu sais que chaque seconde qui passe est perdue
À jamais, le temps s'écoule

Tu as besoin d'être serrée fort
Dans des bras qui t'emportent
Qui te font basculer qui te transportent
Loin du papier glacé
Je connais tes rêves allez viens je t'emmène

Laissons brûler le temps
Pauvres fous que nous sommes
Claquons le peu d'argent
Qui reste sur nos comptes
Vivons sur le néant et jouons tant et plus
Si ça doit péter demain, ni regret ni de pognon pour nos tombes

Alors ... es tu prête ?
Et même si c'est pour trois semaines
N'as tu pas envie de craquer l'allumette
Faut vivre avant notre mort
J'ai tellement à offrir
Si tu ne me donne pas tort

Frédéric COTTA (Poete-Fada) Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License
Enregistrer un commentaire