blog des textes de poete fada (frederic cotta)

22 nov. 2004

si j'étais moi

Si j'étais vraiment moi
Je me foutrais de ce que pensent les autres
J'enverrai péter les préjugés
Avec ce franc parler que peu me connaissent

Si j'étais moi
Je te serrerai fort près de moi
Sans penser à mal
Sans avoir idée du mal que je te fais

Si j'étais moi
Jamais je ne renierai ce que je pense
Pour mieux m'insérer dans cette vie en transe
Et donner l'impression d'être un autre que moi

Si j'étais moi
Tu serais mon trésor caché
Notre romance ne serait qu'à nous
Et j'écarterais les curieux, les parasites, les fous

Si j'étais moi
Jamais tu ne quitterais la maison
Sans avoir eu une ration de baiser
Serait-ce suffisant pour te garder pour une journée ?

Si j'étais moi
J'aurais peur que mon ombre
Te saisisse et t'enlève au loin
Que je ne puisse garder ton parfum

Si j'étais moi
Je serais ce que je suis
Un peu fou, sans doute amoureux
D'un désir langoureux

Si j'étais moi


Frédéric COTTA (poete-fada)
22 novembre 2004
Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


Enregistrer un commentaire