blog des textes de poete fada (frederic cotta)

5 juil. 2004

jreste planté devant le téléphone

Jreste planté devant le téléphone
Aucun message de toi
Aucune voix familière
Me parlant de toi

Rien n'est jamais gagné d'avance
Surtout quand il s'agit d'amour
Et pourtant il faut que j'avance
Pour mieux vivre ce jour

Jreste planté devant le téléphone
Espérant que ce sera toi
Qui me rapellera
Mais je rève, je le sais déjà

Qui pourrait me dire ce que j'ai fait
Pour casser cet avenir qui me semblait
Déjà gagné,
déjà me sourrire

Jreste planté devant le téléphone
Et je me maintient là
Attendant que ta voix
Viennent rompre le silence

Quels sont ces cris échangés
Ces mots de haine éparpillés
De la chambre à coucher
Jusqu'à la cuisine

Jreste planté devant le téléphone
J'ai trop de fierté pour t'apeller
Même si je meurs de ne pas savoir
Où j'en suis, où on en est.

Frédéric COTTA (poete-fada)
05 juillet 2004
Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


Enregistrer un commentaire