blog des textes de poete fada (frederic cotta)

16 juin 2004

Le travail m'attend

Du sable chaud au bout des doigts
T'aimerais que jme réveille pas
Mais le travail m'attend
Laissant notre amour en suspens

Le réveil sur la plage à l'aube
Toute la nuit passée au creux dmes bras
Je ne résisterai pas
A l'envie de rester blotti contre toi

Tout nous semble si parfait
Un rève, une mélodie achevée
Par les vents et la marée
Ne me demandes pas de rester

Toute la nuit passée dans ton corps
Là où le soleil rencontre la mer
Et ces milliers d'étincelles
De vie au fond de nos corps

J'ai eu envie de toi depuis
Le premier soir même j'ai maudis
Cette satanée envie
Qui me prenait au mileu de la nuit

Tout le sable de la plage
Collé au creux de mon dos
Me démange et pourtant jrecommencerai
Et ce ne sont pas que des mots

Du sable chaud au bout des doigts
Tu aimerais que je restes là
Mais le travail m'attend
Laissant notre amour en suspens

Frédéric COTTA (poete-fada)
Juin 2004
Ce document est protégé par un contrat Creative Commons :

Creative Commons License


Enregistrer un commentaire