blog des textes de poete fada (frederic cotta)

24 juin 2003

Nuit d'amour

Le soufle rond
Le soufle court
Voilà que tu cries mon amour

Dans le lit
A demi-jour
Notre valse se joue sans détours

Notre sueur
Coule à flot
Et les sensations brulent ma peau

De ce feu
Toujours vivace
Qui ne laisse jamais de glace

Tout oublier
Dans tes bras
Et ne renaître qu'une fois

Achevé
Notre parade
Dans les draps couleur de jade

Et tes doigts
me serrant fort
Jusqu'à me briser les os

Dans ces longs
Et torrides ébats
Il n'y a plus que toi et moi.

Frédéric COTTA (poete-fada)
24 juin 2003
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire