blog des textes de poete fada (frederic cotta)

21 sept. 2001

Téléphoner ?

Cela n'a pas de sens
Cet espoir auquel je me raccroche
Et au plus j'y pense
Je le trouve dérisoire
ça fait plus de 10 ans
que je n'ai pu t'apercevoir

Cette passion d'adolescent
Que j'étais le seul à ressentir
Enfouie au plus profond
Je ne puis plus la contenir

Dois je prendre ce téléphone
Et appeler à ta maison ?
Je sais que tu n'as personne
Mais est ce là une raison ?

Et je sens venir en moi
Ce doux désespoir
Que j'éprouvais autrefois
Quand il se faisait tard

Quand je ne te voyais pas
Comment sfait il
Que cette tourmente, revienne à la charge
Sans prévenir

Si seulement j'avais eu
Le courage de t'attendre
De ne pas vouloir griller les étapes
Et d'essayer de te comprendre

Tu ne sais sans doute pas
Que j'ai bien changé
Changé en bien crois moi
Au niveau mentalité

Et c'est un peu grâce à toi
Même si tu l'as pas fait exprès
oh bébé, un peu grâce à toi
Même si tu l'as pas fait exprès

J'aimerai tant décrocher
Ce putain de téléphone
Oser enfin t'appeler
Pour plus que ton nom ne raisonne

Que j'oublie ton visage à jamais
Ou qu'enfin nous nous réveillions
Que toutes ces années passées
Brûlent en un enfer de passion

(To Audrey N)

Frédéric COTTA (poete-fada)
21 septembre 2001
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire