blog des textes de poete fada (frederic cotta)

27 juil. 1998

A toutes celles qui ...

À Force d'écumer bars et soirées, night clubs et bals masqués.
J'en ai assez
Assez de faire croire
Que tout est normal
Tant de femme j'ai croisées
Un simple regard eut suffit
Pour éclairer ma vie
Mais dans l'attente j'ai donc pris mon stylo
Pour dire à toutes celles
Qui n'ont pas cru en moi
Oh combien je regrette d'avoir été si maladroit
Les sentiments sont forts
Et je ne peux les contenir
Ce feu qui brûle en moi est si fort
Je ne peux le retenir
Combien en ai-je ainsi perdu ?
Combien en ai-je repoussé ?
Par des mots violents d'amour
Auxquels elles n'ont jamais cru
Ces sentiments si forts et si douloureux
Je ne peux les contenir.
À Toutes celles que j'ai aimées
Je demande pardon
Je regrette tant d'avoir brûlées les étapes et les jalons
Mais la vie est faite pour être vécue
Par pour contenir ces sentiments reclus
Qui brûlent en moi
Et laissent des souvenirs d'inachevé.

Frédéric COTTA (poete-fada)
21/07/98
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Creative Commons License
Enregistrer un commentaire